Who's Who Art Club International

Who's Who Art Club International
Artiste Membre

mercredi 9 août 2017

Charles Cros

1 octobre 1842 9 août 1888

Né à Frabrezan, dans l'Aude, en 1842, Charles Cros reçoit une éducation soignée de la part de son père, lui-même issu d'une famille de professeurs. Dès son adolescence, il étudie le sanscrit, l'hébreu, mais aussi la musique et les mathématiques. Cros eut d'ailleurs une très riche carrière d'inventeur : avant même Edison, il imagina le principe du phonographe et il fut le premier à créer des épreuves photographiques en couleur. Cros créa également un télégraphe automatique et, de manière plus fantaisiste, il rédigea un mémoire sur des «moyens de communication avec les planètes

Parallèlement à ses travaux savants, Cros fréquenta, dès 1867, la bohème littéraire parisienne. Il fut un intime du salon de Nina de Villard (Mme de Villard fut longtemps la maîtresse du poète, jusqu'à ce que celui-ci épouse Mlle Hjardemaal, en 1878) et il connut la plupart des petits groupes qui formaient l'avant-garde artistique autour de 1870-1880: les Vilains Bonshommes, les Zutistes, les Hydropathes, les chansonniers du Chat noir. C'est dans ces milieux que Cros connut Verlaine, Rimbaud (qui faillit tuer Cros après avoir versé dans son verre de l'acide sulfurique), Nouveau, Laforgue. .. En savoir +


Ce qui me rapproche de Charles Cros :

SONNET ASTRONOMIQUE

Alors que finissait la journée estivale,
Nous marchions, toi pendue à mon bras, moi rêvant
À ces mondes lointains dont je parle souvent.
Aussi regardais-tu chaque étoile en rivale.

Au retour, à l'endroit où la côte dévale,
Tes genoux ont fléchi sous le charme énervant
De la soirée et des senteurs qu'avait le vent.
Vénus, dans l'ouest doré, se baignait triomphale.

Puis, las d'amour, levant les yeux languissamment,
Nous avons eu tous deux un long tressaillement
Sous la sérénité du rayon planétaire.

Sans doute, à cet instant deux amants, dans Vénus,
Arrêtés en des bois aux parfums inconnus,
Ont, entre deux baisers, regardé notre terre.


Mes souvenirs sont si nombreux
Que ma raison n'y peut suffire.
Pourtant je ne vis que par eux,
Eux seuls me font pleurer et rire.
Le présent est sanglant et noir;
Dans l'avenir qu'ai-je à poursuivre?
Calme frais des tombeaux, le soir !...
Je me suis trop hâté de vivre.

Entre tes bras j'espérais pouvoir
Attendre l'heure qui délivre;
Tu m'as pris mon tour. Au revoir.
Je me suis trop hâté de vivre.



Ce portrait est pour

Jean-Pierre Siméon.


Sa dédicace :

Ils sont nés un 9 août : Théodorevan Thulden (1606), Noël-Noël (1897), Zorro (1919), Whitney Huston (1963), Audrey Tautou (1976),  …


Ils nous ont quittés un 9 août : Jérôme Bosch (1516), Chaîme Soutine (1943), Louis Nucéra (2000), « Coyote » (2015), …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire