Who's Who Art Club International

Who's Who Art Club International
Artiste Membre

dimanche 31 décembre 2017

Gustave Courbet

10 juin 1819 31 décembre 1877

Ce qui me rapproche de Gustave Courbet :

« Ne jamais un seul instant mentir à sa conscience, ne jamais peindre, fut-ce grand comme la main, dans le seul but de plaire à quelqu'un ou de vendre plus facilement. »


« Je préfère peindre des yeux humains plutôt que des cathédrales - l’âme d’un être humain - même les yeux d’un pitoyable gueux ou d’une fille du trottoir sont plus intéressants à mes yeux. »


Parmi ses oeuvres : 

La mer




 Recherche associée :


Ils sont nés un 31 décembre : Jules Dalou (1838), Henri Matisse (1869), Siné (1928),  Andy Summers (1942), John Denver (1943), Donna Summer (1948),  Paul Westerberg (1959),  ...

Ils nous ont quittés un 31 décembre : Gustave Courbet (1877), Monthéus (1952), Pierre Mirault (1982), Rick Nelson (1985), Alain Gillot-Pétré (1999), Roger Lécureux (1999), David Meltzer (2016), ...

samedi 30 décembre 2017

Jean L'Anselme

31 décembre 191930 décembre 2011

Poète de l’irrévérence, poète de l’inpertinence, ...Revendiquant la gaucherie, la naïveté, l’incorrection, l’insolence joyeuse face aux complaisances narcissiques de l’intelligentsia (voir ses Poèmes écrits de la main gauche), il n’était pas pour rien l’ami de Dubuffet et de Gaston Chaissac, avec lesquels il a entretenu une abondante correspondance. Son « art poétique » dit tout : «Vingt fois sur le métier / dépolissez l’ouvrage, / un vers trop poli / ne peut pas être au net. / Méfiez-vous des vers luisants. » Cette amitié avec Dubuffet lui a ouvert les chemins d’une sorte de poésie brute qui sollicite le ready made poétique à la Duchamp, autant que les citations détournées, le cut-up, l’aphorisme burlesque et le calembour, dont il était un maître assuré. Dans les temps délétères que nous vivons, il y a tout à gagner à lire et relire les livres de L’Anselme pour partager son impertinence jubilante, nous venger grâce à son rire indocile et insoumis de toutes les bassesses et impostures qui nous accablent : « Je crois qu’en poésie, il vaut mieux péter des flammes que de chier des louis d’or. »

Ce qui me rapproche de Jean L'Anselme :

"La poésie est une question de tripes, mais à la mode de quand ?"

Don d’organes

Je donne ma main à ma sœur kinésithérapeute, 

je donne mes tripes à Caen, 
mon cœur aux restos, 
mes reins sûrs aux caniveaux. 
Je donne ma tête de lard à l’art, 
je donne mon foie aux morues, 
mes yeux à Michèle Morgan, 
mes dents à Adam 
et ma langue au chat d’Ève. 
Je donne mon sang impur aux microsillons. 
Je donne mon cul à ma chance qui en a besoin. 
Je donne mes jambes à mon cou 
et mes bras autour du tien. 
Je donne mon dernier souffle au bouche-à-bouche, 
je donne mon pied à ma maitresse, 
je donne mon âme. Adieu. 
Et ce qui reste aux chiens. 
OU 
COMMENT ÉCONOMISER 
UN ENTERREMENT


Ce portrait est pour

Dan Bouchery

Ce qui me rapproche d'elle :

La poésie

Vache de vie (inédit)

Les routes
 
Du Pays d’Auge
Sont bordées d’immenses prés
Séparés de hautes haies
 
Infranchissables
D’un côté
Des vaches broutent
L’herbe familière
Elles sont dispersées
Harmonieusement
Tout est
Calme et volupté

Elles sont chez
Elles

De l’autre côté
Un petit troupeau
Agglutiné devant le portail
Aucune vache ne mange
Elles sont immobiles
masse imposante traduit
L’inquiétude

Elles sont en
Transit


En piste le poète, La Renarde rouge, collages de l’auteur, 2009

Résumé :

Pour s'entraîner à l'écriture, le poète jongle avec les sonorités. Longtemps et chaque jour, il les fait sauter d'un pied sur l'autre, jusqu'à ce qu'elles rebondissent sous son nez. Il les rattrape avec dextérité.


Ils sont nés un 30 décembre : André Messager (1853), Rudyard Kipling (1865), Paul Bowles (1910), Jean-Paul Ladouceur (1921), Robert Hossein (1927), Patrick Topaloff (1944), Patti Smith (1946),  Jeff Lynne (1947), ...

Ils nous ont quittés un 30 décembre : Grigori Raspoutine (1916), Rainer Maria Rilke (1926), Romain Rolland (1944), Richard Rodgers (1979), Jean-Claude Forest (1998), Bobby Farrell (2010), Ronald Searle (2011), ...

vendredi 29 décembre 2017

André Hellé

26 mars 1871 - 29 décembre 1945

Ce qui me rapproche d'André Hellé :

Son art enfantin... avec ses drôles de bêtes, ses drôles de jouets...




 J'ai offert ce portrait à Jean-Hugues Malineau.


"Autodidacte, longtemps dessinateur dans la presse adulte ou enfantine, André Hellé prend résolument le parti de l'enfance vers 1910. Illustrateur de très nombreux livres pour enfants jusqu'à sa mort, il trouvera son écriture singulière proche du cubisme à la même époque en créant parallèlement des séries de jouets en bois dont la simplicité reste aujourd'hui encore un modèle esthétique. Ce "petit maître de l'art enfantin" comme l'avait qualifié un critique de l'époque innove dans tous les domaines qui concerne l'enfance ; créateur de mobilier de chambres d'enfants, il réalise aussi bien des papiers peints que des décors d'école maternelle ou de centres de loisirs pour la jeunesse. Passionné par la musique, on lui doit le livret de la célèbre Boîte à Joujoux mise en musique par Debussy ainsi que les décors, les costumes ou les illustrations de multiples partitions ou ballets enfantins. Son oeuvre reconnue par Apollinaire ou Carco de son vivant, est aujourd'hui redécouverte et admirée par de nombreux illustrateurs actuels et reste étonnamment moderne." En savoir +

Ils sont nés un 29 décembre : Pablo Casals (1876), Witold Wojtkiewicz (1879), Rick Danko (1942), Marianne Faithfull (1946),  Ptiluc (1956), Jim Reid (1961), Dexter Holland (1965), Julia Wertz (1982), ...

ils nous ont quittés un 29 décembre : Jacques-Louis David (1825), Félix Valloton (1925), Tim Hardin (1980), Mireille (1996), Jean Topart (2012), Wojciech Kilar (2013), Raymond Burki (2016), ...

jeudi 28 décembre 2017

Guy Debord

 28 décembre 1931 - 30 novembre 1994
 
 Ce qui me rapproche de Guy Debord :

« On est facilement devenu coupable d'avoir du style, là où il est devenu aussi rare de le rencontrer que la personnalité elle-même. »

« Un trait de caractère m'a, je crois, profondément distingué de presque tous mes contemporains, je ne l'aurai pas dissimulé : je n'ai jamais cru que rien dans le monde avait été fait dans l'intention précise de me faire plaisir. »

« Outre le travail, c'est la consommation qui aliéne les hommes. Au lieu de vivre nos désirs, nous adoptons inconsciemment ceux que nous impose la société de consommation, par le biais de la publicité. »

« L’aliénation du spectateur au profit de l’objet contemplé s’exprime ainsi : plus il contemple, moins il vit ; plus il accepte de se reconnaître dans les images dominantes du besoin, moins il comprend sa propre existence et son propre désir… C’est pourquoi le spectateur ne se sent chez lui nulle part, car le spectacle est partout. »


Dans sa bibliographie :

«Toute ma vie, je n'ai vu que des temps troublés, d'extrêmes déchirements dans la société, et d'immenses destructions ; j'ai pris part à ces troubles. De telles circonstances suffiraient sans doute à empêcher le plus transparent de mes actes ou de mes raisonnements d'être jamais approuvé universellement. Mais en outre plusieurs d'entre eux, je le crois bien, peuvent avoir été mal compris.»  
(1989)

 Recherche associée :



Ils sont nés un 28 décembre : Alessandro Rosi (1627), Fernand Dumont (1906), Öyvind Axel Christian Fahlström (1928), Jacques Le Nantec (1940), Alex Chilton (1950), Gilbert Montagné (1951), Michel Petrucciani (1962), ...

Ils nous ont quittés un 28 décembre : Gillis Mostaert (1598), Saint François de Sales (1622), Maurice Ravel (1937),  Louis Van Lint (1986), Pierre Barouh (2016), Michel Déon (2016), Debbie Reynolds (2016), ...

mercredi 27 décembre 2017

Gustave Eiffel


15 décembre 1832 - 27 décembre 1923


Recherche associée :


Résumé :

L'histoire d'un homme qui ne se réduit pas à celle de la tour qu'il réalisa pour l'Exposition universelle de 1889 et qui édifia l'un des grands groupes industriels français de l'époque.

Issu de la petite bourgeoisie de Dijon, cet ingénieur diplômé de l'Ecole centrale, servi par une foi inébranlable dans la technologie et le progrès scientifique, avait un formidable sens de l'organisation.

Mais il avait aussi un formidable sens de la communication grâce auquel il tissa de solides réseaux d'influence, en France et à l'étranger, et sut s'allier avec les banques d'affaires.

Son ascension fut spectaculaire, à l'image des ses réalisations métalliques : le pont ferroviaire de Bordeaux, le pont Cubzac, le viaduc de Garabit, mais aussi le viaduc de Porto, la gare de l'Ouest à Budapest, la statue de la Liberté.

On lui doit également à Paris une bonne partie du Bon Marché et du siège du Crédit Lyonnais.

Et encore des églises, des halls de gare, des usines à gaz et des dizaines de kilomètres de ponts, en fer ou en acier. Son coup de maître, la Tour du Champ de Mars, qui devait être provisoire, lui vaut d'être le seul ingénieur dont le nom reste associé à un grand monument.

Mais il voulait faire plus colossal et s'empêtra dans le juteux et scandaleux contrat des écluses de Panama. Condamné puis relaxé, il abandonna alors les affaires - mais garda l'argent.

Désormais richissime, il consacra le reste de son existence à des expériences scientifiques, faisant avancer la météo, les télécommunications et l'aéronautique, dont il fut l'un des pionniers.
 

Ce portrait sera pour

Virginie Couperie-Eiffel.

« Je voulais en moi porter cette hérédité. Ce nom (Eiffel) est important. Il a bâti une œuvre contemporaine avant l’heure. Il liait les gens, les Etats et la nature. Regardez bien ses réalisations : l’air passe à travers son œuvre. »

Ils sont nés un 27 décembre : Paul Mignard (1641), Marlène Dietrich (1901), Michel Piccoli (1925), Gérard Depardieu (1948), Paul Personne (1949),  David Knopfler (1952), ...

Ils nous ont quittés un 27 décembre : Pierre de Ronsard (1585), Max Beckmann (1950), Edgar Ende (1965), Pierre Delanoë (2006), Claude Gensac (2016), ...

Pierre Delanoë

16 décembre 1918 - 27 décembre 2006

Ce qui me rapproche de Pierre Delanoë :


« Une chanson, c’est une vision du monde et le monde n’est pas statique. Ma poésie consiste à transformer cette réalité » in  La vie en chantant, par Pierre Delanoë (Éditions René Julliard).


« L'homme a sûrement chanté avant de parler. » in Entretiens avec Pierre Delanoë, La chanson en colère, par Alain-Gilles Minella (Éditions Mame).


Recherche associée :





Sa dédicace :




J'ai offert ce portrait à :



Yves Duteil

Son message :

"Très cher Pierre,


T’écrire une lettre pour te rendre hommage, c’est un peu comme offrir une poésie à Victor Hugo… Tu ne la liras jamais, mais ça fait longtemps que tu écoutes par-dessus notre épaule quand on fait nos chansons… Et le spectacle continue…" Yves

Ils sont nés un 27 décembre : Paul Mignard (1641), Marlène Dietrich (1901), Michel Piccoli (1925), Gérard Depardieu (1948), Paul Personne (1949),  David Knopfler (1952), ...

Ils nous ont quittés un 27 décembre : Pierre de Ronsard (1585), Gustave Eiffel (1923), Max Beckmann (1950), Edgar Ende (1965), Claude Gensac (2016), ...

mardi 26 décembre 2017

Maurice Utrillo

26 décembre 1883 - 5 novembre 1955

Ce qui me rapproche de Maurice Utrillo :

L'art pictural


Ainsi qu'un jour serein, aux horreurs de la nuit,
Succède en transigeant, car quand l'aurore luit,
Les ténèbres, enfin déclinent leur empire,
Du clair au blanc, il faut un gris d'argent utile.

Il est fou, dira l'un, lors son arbre est pur vert,
Et renforcé de bleu. Or donc, il est gris clair,
Avec paillettes d'or, lors Germinal s'avance.
Or, moi donc, qui suis "snob", adule jaune, orange.

Il n'est dira l'auteur, je me nomme en ce point,
Lors ! nul ton défini que la nature joint.
Que je sois de "Folie" et lors, par moult personnes,
Taxé, je n'en ai cure et leur réponds consonnes.

Lors, le bleu est divin, et l'ennemi du mal,
Le jaune est jalousie et, parfois, fat, banal,
Le rouge est infernal, vivant et puis féroce,
Le vert est espérance et rose est douce noce.



"Insomnie" !

De Dieu, le tout puissant, implorant la clémence,
Quand l'esprit ténébreux, pourvoyeur de démence,
Sur la nuit, sombre empire, essaye enfin son règne,
Toujours j'ai proclamé la profonde indulgence.
Celui qui le premier descendit sur terre
D'un douloureux martyre innova l'ultime ère.
Le premier est le bien, le second est le mal.
Or, il est tel esprit, bon, nullement banal.



Recherche associée :

Jean Fabris (Préfacier, etc.)



Ils sont nés un 26 décembre : Marcel Bloch (1882), Henry Miller (1891), Richard Widmark (1914), Jean Ferrat (1930), Jean Echenoz (1947), Holger Hiller (1956), 


Ils nous ont quittés un 26 décembre : Antoine Houdar de la Motte (1731), François Joseph de Lagrange Chancel (1758), Claude-Adrien Helvétius (1771), Carmontelle (1806), Curtis Mayfield (1999), Yves Rocher (2009), ...



Henry Miller

26 décembre 1891 - 7 juin 1980

Ecrivain américain dont l'œuvre combat le puritanisme anglosaxon, l'hypocrisie bourgeoise et, plus généralement, la civilisation occidentale (et par là même sa culture, ses traditions et ses coutumes, son histoire, ses arts, sa science, ses méthodes d'enseignement et d'éducation; il ne voit partout que la dégradation de l'homme). Il fait l'éloge d'une existence et d'une sexualité libérée... En savoir +

 
Ce qui me rapproche de
Henry Miller :

« J’écris, c’est cela l’important. Non pas ce que j’ai écrit, mais le fait d’écrire en soi. »  En savoir +

« A quoi servent les livres s'ils ne ramènent pas vers la vie, s'ils ne parviennent pas à nous y faire boire avec plus d'avidité. »

« Qu’est-ce qui rend un livre vivant? Voilà une question qui se pose souvent! La réponse me parait toute simple. Un livre vit grâce à la recommandation passionnée qu’en fait un lecteur à un autre. » Lire aux cabinets 

« Les livres sont une des rares choses que les hommes chérissent vraiment. et les esprits les plus nobles sont ceux-là aussi qui se séparent le plus facilement de leurs plus chères possessions. Un livre qui traîne sur un rayon, c'est autant de minutions perdues. Prêtez et empruntez tant que vous pourrez, aussi bien livres qu'argent ! mais surtout les livres, car ils représentent infiniment plus que l'argent. Un livre n'est pas seulement un ami, il vous aide à en acquérir de nouveaux. Quand vous vous êtes nourri l'esprit et l'âme d'un livre, vous vous êtes enrichi. Mais vous l'êtes trois fois plus quand vous le transmettez ensuite à autrui. »

« Certains livres non seulement donnent une sensation de vie, entretiennent la vie, mais encore, à l'exemple de quelques rares êtres humains, augmentent la vie. » 

« Lire c'est toujours interpréter. » Les livres de ma vie (Extraits)




Dans sa bibliographie :




« Je suis un homme libre et j'ai besoin de ma liberté. J'ai besoin d'être seul. J'ai besoin de méditer ma honte et mon désespoir dans la retraite; j'ai besoin du soleil et du pavé des rues, sans compagnons, sans conversation, face à face avec moi-même, avec la musique de mon coeur pour toute compagnie... Que voulez-vous de moi? Quand j'ai quelque chose à dire je l'imprime. Quand j'ai quelque chose à donner, je le donne. Votre curiosité qui fourre son nez partout me fait lever le coeur. Vos compliments m'humilient. Votre thé m'empoisonne. Je ne dois rien à personne. Je veux être responsable devant Dieu seul ... s'il existe! » (Extrait)


Recherche associée : 

Charles Ficat - Henry Miller "Le monde du sexe"


Ils sont nés un 26 décembre : Marcel Bloch (1882), Maurice Utrillo (1883), Richard Widmark (1914), Jean Ferrat (1930), Jean Echenoz (1947), Holger Hiller (1956), 


Ils nous ont quittés un 26 décembre : Antoine Houdar de la Motte (1731), François Joseph de Lagrange Chancel (1758), Claude-Adrien Helvétius (1771), Carmontelle (1806), Curtis Mayfield (1999), Yves Rocher (2009), ...