Who's Who Art Club International

Who's Who Art Club International
Artiste Membre

mercredi 28 juin 2017

Jean-Jacques Rousseau

28 juin 1712 - 2 juillet 1778

 
Ce qui me rapproche de Jean-Jacques Rousseau :


« J’aime mieux être homme à paradoxes qu’homme à préjugés.»

« L'accent est l'âme du discours, il lui donne le sentiment et la vérité.»  Extraits de « Emile ou de l’éducation »


« Jamais la nature ne nous trompe ; c'est toujours nous qui nous trompons.»

« Le premier pas vers le bien est de ne pas faire le mal.»

« L'homme tire le bien qu'il fait de son coeur, non de sa bourse.»

« Le plaisir d'avoir ne vaut pas la peine d'acquérir.» Extraits de  « Les confessions »

"Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi. Moi seul." «Préambule des Confessions » 


Recherche associée :


Aujourd'hui, un comédien, William Della Rocca, fait le pari de réparer le moule brisé pour faire revivre l'écrivain philosophe dans les salons parisiens de notre siècle... Je lui ai offert ce portrait.

Son hommage :


ils sont nés un 28 juin : Richard Rodgers (1902), Paul-Emile Victor (1907), Mel Brooks (1926), Georges Wolinski (1934),  Anny Duperey (1947), Eugène Green (1947), Cali (1968), …

mardi 27 juin 2017

Jack Lemmon

08 février 1925 - 27 juin 2001

Ce qui me rapproche de Jack Lemmon :

"Death ends a life, not a relationship."

"Failure seldom stops you. What stops you is the fear of failure."

"I won't quit until I get run over by a truck, a producer or a critic."

Recherches associées : 

Billy Wilder, Tony Curtis, ...


Ils sont nés un 27 juin : Gaston Bachelard (1884), Pierre Joubert (1910), Philippe Nicaud (1926), Laurent Terzieff (1935), André Chéret (1937), Jérôme Savary (1942), Isabelle Adjani (1955), Paul Salomone (1981), Drake Bell (1986), ...


Ils nous ont quittés un 27 juin : Albert Debout (1976), Bud Spencer (2016), …

Laurent Terzieff # 02

27 juin 1935 -  2 juillet 2010

Ce qui me rapproche de Laurent Terzieff :

Son admiration particulière pour les plasticiens :

"Personne n'est plus mystérieux qu'un peintre. Eux-mêmes ne savent pas ce qu'ils font, comme s'ils étaient détenteurs d'un don qui les dépasse. Ils vivent dans un monde de couleurs, de formes, de précarité aussi. André Masson, que j'ai rencontré lorsqu'il faisait les décors de Tête d'or, de Claudel, était avenant, ouvert, mais très secret. Une porte était fermée. "  En savoir +


J'ai offert ce portrait à : 
Gérard Caussé.

« Gérard Caussé est salué dans le monde entier comme l’un des grands virtuoses de son instrument  et, depuis Primrose, il est l’un des rares qui ont su rendre à l’alto sa liberté d’instrument soliste à part entière. Il obtient la reconnaissance internationale au milieu des années 70 comme membre fondateur et alto solo de l’Ensemble Intercontemporain. » En savoir +

Sa pensée pour Laurent Terzieff :

Sa lettre de remerciement :


Recherche associée :

Mon premier portrait de Laurent Terzieff 

Sa réponse :
Ils sont nés un 27 juin : Gaston Bachelard (1884), Pierre Joubert (1910), Philippe Nicaud (1926), André Chéret (1937), Jérôme Savary (1942), Isabelle Adjani (1955), Paul Salomone (1981), Drake Bell (1986), ...

Ils nous ont quittés un 27 juin : Albert Debout (1976), Jack Lemmon (2001), Bud Spencer (2016), …


dimanche 25 juin 2017

Peyo

25 juin 1928 - 24 décembre 1992

Ce qui me rapproche de Peyo :


Les Schtroumpfs, Tome 2 : Le schtroumfissime de Peyo

- Il se croit sorti de la schtroumpf de Jupiter !
- Ça veut schtroumpfer plus haut que son schtroumpf !

« Schtroumpfer, voilà ma devise ! C'est pourquoi, tous ensemble, la schtroumpf dans la schtroumpf, vous voterez pour MOI !... Vive le pays schtroumpf ! VIVE MOI ! »


 Les Schtroumpfs, tome 3 : La Schtroumpfette de Peyo

"Comment faire une statuette en la dotant d'une nature féminine, et la liste des ingrédients... "
Un brin de coquetterie... Une solide couche de parti pris... Trois larmes de crocodile... Une cervelle de linotte... De la poudre de langue de vipère... Un carat de rouerie... Une poignée de colère... Un doigt de tissu de mensonge, cousu de fil blanc, bien sûr... Un boisseau de gourmandise... Un quarteron de mauvaise foi... Un dé d'inconscience... Un trait d'orgueil... Une pinte d'envie... Un zeste de sensiblerie... Une part de sottise et une part de ruse, beaucoup d'esprit volatil et beaucoup d'obstination... Une chandelle brûlée par les deux bouts... "


rECHERCHE ASSOCIEE


AUTEURS PROCHES DE PEYO



Hergé

Ils sont nés un 25 juin : Georges Courteline (1858), Sam Francis (1923), Jacques Monory (1924), Robert Charlebois (1944),  George Michael (1963), Joey Alexandre (2003), ……

Ils nous ont quittés un 25 juin : Georges Courteline (1929), Johnny Mercer (1976), Jimmy Soul (1988), Jacques Yves Cousteau (1997), Farrah Fawcett (2009), Patrick Macnee (2015), Maurice G. Dantec (2016),

samedi 24 juin 2017

Claude Chabrol

24 juin 1930 - 12 septembre 2010

Ce qui me rapproche de Claude Chabrol :

“On ne peut pas tout avoir. Et puis d'abord où le mettrait-on ?”

“La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence, infiniment plus profonde. L'intelligence a des limites, la bêtise n'en a pas.”

“Il existe quelques règles de mise en scène, comme il existe des règles de grammaire. Connaître la grammaire ne fait pas de vous un Victor Hugo, le même raisonnement vaut pour le cinéma. ”

Pensées, répliques et anecdotes


La Master class Claude Chabrol, présentée par Pascal Mérigeau Chef de file de la Nouvelle Vague avec Jean-Luc Godard et François Truffaut, Claude Chabrol a développé en cinquante ans de carrière une oeuvre considérable. Comédies grinçantes, polars, films politiques ou adaptations littéraires rythment le parcours cinématographique de l’auteur du "Beau Serge" (1958), réputé pour son analyse féroce de la petite bourgeoisie de province dont il n’a cessé de traquer l’hypocrisie et la bêtise. Trois semaines avant la sortie en salle de "Bellamy", son dernier opus, Claude Chabrol revient sur ce demi-siècle qu’il a consacré au 7e Art.




avec Gérard Depardieu, Jacques Gamblin...

Le saviez-vous ?

Le titre du film est un hommage évident au roman Bel-Ami de Guy de Maupassant (1885), auteur dont Claude Chabrol a adapté une nouvelle sur France 2.

J'ai offert, en 2011, ce portrait à

Isabelle Huppert

Elle était l'actrice fétiche de Claude Chabrol. Après la disparition du cinéaste, elle parle avec émotion de la relation quasi filiale qui s'était nouée entre eux au fil des tournages. 

Ils sont nés un 24 juin : Jean-Julien Bourgault (1910), Marc Riboud (1923), Yves Bonnefoy (1923), Claude Verlinde (1927), Brigitte Fontaine (1939), Jean-Louis Foulquier (1943),  Jeff Beck (1944), Colin Blunstone (1945), ..., ...…

Ils nous ont quittés un 24 juin : Jackie Gleason (1987), Jean Vallerand (1994), Charles Chaynes (2016),   … 

vendredi 23 juin 2017

Peter Falk

16 septembre 192723 juin 2011 

Ce qui me rapproche de Peter Falk :
     "I'm old fashioned. I really think you should know how to draw before you start painting. I use charcoal and graphite; I put a skylight in. In my house, I turned the garage into an art studio. So I'm awash in art studios."

If your mind is at work, we're in danger of reproducing another cliche. If we can keep our minds out of it and our thoughts out of it, maybe we'll come up with something original." Read more at 

Les dialogues de Columbo :

« Voyez-vous Madame Williams, vous n'avez pas de conscience : c'est votre point faible. Il ne vous est pas venu à l'esprit qu'il y avait que très peu de personnes qui pouvaient prendre l'argent et faire une croix sur le meurtre. Non, hein, j'en étais sûr. De ne pas avoir de conscience cela limite votre imagination. Vous n'arrivez pas à concevoir que quelqu'un puisse être différent de ce que vous êtes : une femme cupide. Et c'est pourquoi qu'aussi brillante que vous soyez, et Dieu sait que vous l'êtes, vous avez cru pouvoir acheter votre belle-fille. » Columbo piège la meurtrière en l'obligeant à utiliser l'argent de la rançon. Peter Falk, "Rançon pour un homme mort" (1971), écrit par Richard Levinson et William Link

« Vous avez voulu créer le parfait alibi, et c'est votre parfait alibi qui vous a trahi. »  Peter Falk, "Exercice fatal" (1975), écrit par Richard Levinson et William Link

« Affaire toute simple, je vous le répète. Je ne suis pas plus intelligent qu'un autre, monsieur. Mais je peux dire que vous, en revanche, vous m'avez déçu, par votre amateurisme, en laissant derrière vous des indices de toutes sortes, à la pelle : le mobile, l'opportunité. Et pour un homme de votre intelligence, monsieur, vous vous êtes empêtré jusqu'au cou dans vos mensonges. Une vraie désolation ! » Peter Falk, "Jeu de mots" (1978), écrit par Richard Levinson et William Link


Ses répliques :

«Y'a quelque chose qui m'chiffone.» 


« Oh scusez moi msieur ! »

 « Encore un p'tit détail.» 

«J'ai la une petite note.»

«Quand je vais dire ça à ma femme...»

 

HOMMAGE à Monsieur Peter Falk  (Columbo) 1927- 2011


Les traits de Columbo

… Le choc, à l’arrêt de la série, est d’autant plus rude. Falk – qui ne tiendra plus que quelques rôles sans importance dans des films mineurs – fait d’abord semblant de prendre la chose à la légère. Il déclare à qui veut l’entendre qu’il est content d’avoir tout le temps de s’adonner à son autre grande passion, la peinture. En fait, c’est surtout le dessin et la gravure qu’il pratique. Doté d’un joli coup de crayon, il s’inspire des maîtres qu’il admire, Lautrec, Sem, Cappiello… Deux thèmes l’accaparent : les nus féminins et les autoportraits, où il se représente presque systématiquement sous les traits de Columbo. Mais Peter Falk n’est pas un grand artiste, et il le sait.  En savoir +

Ils sont nés un 23 juin : Alan Vega (1938), Yann Tiersen (1970), Ridan (1975), …

Ils nous ont quittés un 23 juin : Boris Vian (1959), Brigitte Engerer (2012), …