Who's Who Art Club International

Who's Who Art Club International
Artiste Membre

lundi 29 août 2016

Ingrid Bergman


101ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche d'Ingrid Bergman :

·         “Un baiser est un tour délicieux conçu par la nature pour couper la parole quand les mots deviennent superflus.”

« Be yourself. The world worships the original. »

J'ai offert ce portrait à



Résumé :

« L'essentiel dans la vie, lui avait appris Rossellini, ce n'était pas l'exactitude, mais les libertés qu'on prenait et qui ne s'accommodaient pas toujours de la vérité. » Rossellini, un des trois personnages de ce roman, place la liberté – la sienne d'abord – au-dessus de tout. C'est ainsi qu'ayant promis à sa tyrannique maîtresse, Anna Magnani, le premier rôle de son prochain film, le voilà qui, par calcul puis par amour, l'offre à une Ingrid Bergman lasse des productions hollywoodiennes et prête à risquer sa carrière et sa vie personnelle pour ce cinéaste de génie. Les Enchaînés (TP) raconte les amours scandaleuses de Roberto Rossellini et Ingrid Bergman mais, aussi, l'étrange guerre cinématographique qui en a découlé : alors que Rossellini filme Ingrid Bergman dans Stromboli , au même moment, sur l'île voisine, Anna Magnani réplique en tournant Vulcano sous la direction de Dieterle : deux scénarios jumeaux, deux tournages chaotiques, deux actrices, deux volcans. Mais peut-il y avoir un vainqueur dans cette guerre des volcans ? François-Guillaume Lorrain fait magistralement revivre le cinéma et le climat d'après guerre et parvient à approcher le mystère de trois grandioses personnalités, éprises de liberté et affranchies des conventions : Rossellini, Bergman et Magnani. "

Le mot de l'éditeur :

Rome, 1949. L'une des plus scandaleuses histoires d'amour du cinéma voit le jour, la liaison entre Roberto Rossellini et Ingrid Bergman. Une passion qui déclenche une étrange guerre cinématographique : alors que Rossellini filme Ingrid Bergman dans Stromboli, au même moment, sur l'île d'à côté, Anna Magnani, la maîtresse trahie de Rossellini, réplique en tournant Vulcano sous la direction de Dieterle : deux scénarios voisins, deux tournages chaotiques, deux actrices face à face. Ce roman, plein de bruit et de fureur, fait magistralement revivre le cinéma et le climat d'après-guerre. François-Guillaume Lorrain, en approchant le mystère de trois monstres sacrés, met en scène le désir de liberté et la beauté de ceux qui risquent tout pour rester eux-mêmes. 


"La fin d'une histoire d'amour, c'est une liste de choses qu'on accomplira plus ensemble"

« Il savait que le temps ne comptait pas, que des existences pouvaient basculer d’un jour à l’autre. »

« Toucher le silence… Elle s’aperçut que de toute sa vie, elle n’y était jamais parvenue. Elle n’avait même jamais essayé. »

« Mais pendant que je peins, je touche le silence. »

« Elle s’était mise aux proverbes. Une Magnani de perdue, dix de retrouvées. Il faut se méfier de la Magnani qui dort »


La dédicace de F.G.L. :

Recherches associées :


HOMMAGE A INGRID BERGMAN, AVEC FANNY ARDANT, ISABELLA ROSSELLINI ET GERARD DEPARDIEU

Résumé :  Ce spectacle exceptionnel consacré à l’une des plus grandes actrices du XXe siècle propose un ensemble de souvenirs, lettres, photos et vidéos, dont certaines personnelles et inédites, permettant de découvrir l’intimité de l’artiste et de la femme derrière la légende du cinéma.



***

Ingmar Bergman


***

Autre anniversaire de naissance : Charlie Parker (1920)


Ils nous ont quittés un 29 août : Ingrid Bergman (1982), Stringer Davis (1973), ...

samedi 27 août 2016

Man Ray

 126ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche de Man Ray :

“Je photographie ce que je ne désire pas peindre, et je peins ce que je ne peux pas photographier.”

“Toute opinion est transitoire et toute oeuvre est permanente.

Recherches associées :



 Résumé :

Duchamp vint en fin d'après-midi et m'emmena dans un café des boulevards où les jeunes écrivains dadaïstes, se retrouvaient régulièrement avant dîner.
Une demi-douzaine d'hommes et une femme étaient assis autour d'une table, dans un coin isolé. Après les présentations, nous essayâmes de converser. Jacques Rigaut, qui parlait quelques mots d'anglais, traduisait les questions et les réponses. C'était assez sommaire, et pourtant je me sentis à l'aise avec ces inconnus qui semblaient m'accepter comme un des leurs, sans doute à cause des goûts qui m 'étaient attribués.
En outre, ils semblaient déjà au courant de mes activités new-yorkaises. André Breton, qui devait quelques années plus tard fonder le mouvement surréaliste, paraissait déjà dominer les autres et portait sa tête imposante comme un défi; Louis Aragon, écrivain et poète, semblait également sûr de lui et quelque peu arrogant. Le poète Paul Eluard, avec son grand front, ressemblait à une version, en plus jeune, du portrait de Baudelaire que j'avais vu dans un livre. 


Extrait :

« Un nu est toujours à la mode.Quel dommage que les femmes ne puissent porter des vêtements transparents ! »


Parmi ses oeuvres d'art :


Le Violon d'Ingres

« Man Ray était un homme très amoureux, il a été amoureux de plusieurs de ses modèles comme la célèbre Kiki de Montaprnasse ou encore Lee Miller... Les femmes sont très importantes dans sa vie et dans son travail. » Emmanuelle de l'Ecotais


Autres anniversaires de naissance : Darry Cowl (1925), Philippe Labro (1936), Stephan Elliott (1964), Paolo Conti (1977), …

Ils nous ont quittés un 27 août : Le Corbusier (1965), Vince Taylor (1991),…

Darry Cowl

91ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche de Darry Cowl :

"Le métier ? Plus on avance et plus on a l'impression de ne rien savoir. C'est Orson Welles qui disait cela. Plus j'avance, et mieux je découvre que le travail d'acteur est illimité. Ce métier est tout ensemble un émerveillement et une grande souffrance."


« Le public ressemble à une femme : on ne le trompe pas impunément.»

Recherches associées :


Darry Cowl "Le Bébé"

Trente six chandelles

30 janv. 1956


Darry Cowl

Extraits de Stars

27 déc 1980



Darry Cowl à propos de "Azaïs" et "Ca va pas être triste"

Champs Elysées

12 févr. 1983  


Darry Cowl sur le piano

Plumes z' et paillettes

06 nov 1999 


Interview Piano bar de Darry Cowl

Tout le monde en parle

14 déc 2002 

Ses dédicaces :


Voir les toiles

J'ai offert ce portrait à :
son épouse, Rolande Kalis-Darricau.


Sa réponse :




Autres portraits de Darry :  

2008, 200920112012, 201320142015.



Autres anniversaires de naissance : Man Ray (1890), Philippe Labro (1936), Stephan Elliott (1964), Paolo Conti (1977), …

Ils nous ont quittés un 27 août : Le Corbusier (1965), Vince Taylor (1991),…

André Deluol

107ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche d'André Deluol :

"L'art suprême n'est pas de copier la nature..."

"Seule la taille directe permet de vaincre la difficulté que rencontre l'esprit lorsqu'il s'agit de tracer sa pensée dans le solide."

"Le regard est sans pensée, énigmatique, se perd dans la toile tout en demeurant omniprésent, magnétique, baigné dans le paysage. On cherche le sens, mais peut-être n’y en a-t-il pas ? Seule l’expression, la beauté esthétique fascinent. Et c’est là le message que j’y vois. La forme signifie per se, n’a en aucun cas besoin d’être intériorisée, traduite par l’esprit."

TRACER SA PENSEE DANS LE SOLIDE… en savoir +


Recherche associée :

Patrimoine : Les œuvres d’André Deluol (Vendée)


J'ai offert ce portrait à :
Colette Deluol (son épouse)

Son message au sujet de mon travail artistique :
 
Musée André Deluol



Autres anniversaires de naissance : Man Ray (1890), Darry Cowl (1925), Philippe Labro (1936), Stephan Elliott (1964), Paolo Conti (1977), …

Ils nous ont quittés un 27 août : Le Corbusier (1965), Vince Taylor (1991),…


vendredi 26 août 2016

Jules Romains

 131ème anniversaire de sa naissance


Ce qui me rapproche de Jules Romains :


"Etre un homme, c'est bien.
Mais il y a mieux : être humain."


"Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent."


Dans sa bibliographie :




Extrait :

"Vercingétorix avait une pose simple, mais belle : la main gauche sur la cuisse, la main droite tenant les rênes de son cheval.

Vercingétorix était nu. Il avait pour tout équipage un bouclier, pendu à son dos; une sorte de sac, de musette gonflée, sur le flanc gauche; et des brodequins.

Vercingétorix avait une tête martiale, certes, mais singulièrement poilue; sa barbe lui remontait jusque sous les yeux, lui inondait les joues, et confluait avec une épaisse tignasse.

Il avait le corps poilu comme la tête; la toison longeait le sillon de la poitrine, s'épandait sur le ventre, et foisonnait plus bas. Cheveux et poils, d'ailleurs, parfaitement imités.

Son sexe, bien étalé sur l'échine du cheval, frappait à la fois par sa grosseur et par son naturel. Les dames, et plus d'une jeune fille, n'en finissaient pas de l'admirer."

Recherches associées :


Film d'Yves Robert

avec  Philippe Noiret, Pierre Mondy, Claude Rich, Michael Lonsdale, Guy Bedos, Christian Marin, Jacques Balutin, …




Raimondi d’après Jules Romains


Jules Romains, une des personnalités auvergnates célèbres. 


Autre anniversaire de naissance : Guillaume Apollinaire (1880)


Ils nous ont quittés un 26 août : Tex Avery (1980), Odette Joyeux (2000), …

Guillaume Apollinaire


136ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche de Guillaume Apollinaire :

« On peut être poète dans tous les domaines : il suffit que l'on soit aventureux et que l'on aille à la découverte.»


« Passons passons puisque tout passe 
Je me retournerai souvent 
Les souvenirs sont cors de chasse 
Dont meurt le bruit parmi le vent.»

« En poésie nous avons des droits sur le paroles qui forment et défont l'Univers.»

 

J'ai offert ce portrait à :

 

Ce qui me rapproche de lui :

« Le monde est "notre" source d'inspiration à tous. Où que l'on se trouve, même sans bouger de chez soi, on reçoit l'appel des autres contrées. L'imaginaire, les livres, les films, les musiques nous y emportent aussi.»


Sa pensée pour Apollinaire :


Autre anniversaire de naissance : Jules Romain (1885)...

Ils nous ont quittés un 26 août : Tex Avery (1980), Odette Joyeux (2000), …

mercredi 24 août 2016

Léo Ferré

100ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche de Léo Ferré :


Ce portrait est pour 


Thiéfaine sur Léo Ferré



« La Solitude (Live - Paris Zenith 1995) »


reprise de la chanson de Léo Ferré

Sa dédicace :

Recherche associée :

  • Barclay 2003

  • Compilation à l'occasion de l'anniversaire de la mort de Léo Ferré (10 ans)
  • 1 titre (écrit initialement par Jean-Roger Caussimon) :

  
  1. Dominique A : Mon camarade
  2. Zebda : Vingt ans
  3. Dionysos : Thank you Satan
  4. Hurleurs : Si tu t'en vas
  5. Bernard Lavilliers : La mémoire et la mer
  6. Jacques Higelin : Jolie môme
  7. Katerine : L'été 68
  8. Brigitte Fontaine : Ame te souvient-il ?
  9. Alain Bashung : Avec le temps
  10. Tue-Loup : La solitude
  11. Eiffel : Le conditionnel de variétés
  12. Noir Désir : Des armes
  13. Miossec : O triste, triste était mon âme


Bill Coleman nous a quitté le 24 août 1981.