Who's Who Art Club International

Who's Who Art Club International
Artiste Membre

mardi 17 novembre 2015

Jeff Buckley

49ème anniversaire de sa naissance

Jeff Buckley had an ethereal voice and an incredible vocal range. He was a tenor capable of reaching a falsetto*pitch. A tenor’s range in the bass clef spans middle C to high F. Jeff’s actual range was four octaves.

Ce qui me rapproche de Jeff  Buckley :

« Music was like my first real toy. I was an only child for a while, and I was alone a lot of the time - and I liked it. I still like being alone. »

« Words are really beautiful, but they're limited. Words are very male, very structured. But the voice is the netherworld, the darkness, where there's nothing to hang onto. The voice comes from a part of you that just knows and expresses and is. »

« I just want to be a guy with a guitar. »

« I want to be ripped apart by music. I want it to be something that feeds and replenishes, or that totally sucks the life out of you. I want to be dashed against the rocks. »

Autres anniversaires de naissance : Sophie Marceau (1966), Martin Scorsese (1942), Rock Hudson (1925)…

Auguste Rodin nous a quitté le 18 novembre 1917.

mardi 10 novembre 2015

André Glucksmann

 19 juin 1937 - 10 novembre 2015

Ce qui me rapproche d'André Glucksmann :

« Avec le terrorisme actuel, on est passé de "la bombe H
à la bombe humaine ".»


André Glucksmann "Le discours de la haine" | Archive INA

Tout le monde en parle : [émission du 27 Novembre 2004]


En présence de Jennifer AYACHE, Julien LEPERS et François BERLEAND, Thierry ARDISSON accueille André GLUCKSMANN qui publie "Le discours de la haine", livre consacré à la haine dont sont victimes les juifs, les femmes et les Américains. Cette haine est devenue sans frontières et sans limites. Avec le terrorisme actuel, on est passé de "la bombe H à la bombe humaine". Il évoque les attentats terroristes du 11 septembre, ceux de Madrid qui ont fait tant de victimes. On est en face de terroristes qui sont capables de tout. Il évoque le conflit au Proche-Orient et l'indulgence des occidentaux vis à vis des terroristes palestiniens. A propos de la haine des femmes, il parle de la Révolution khomeyniste qui a obligé les femmes à porter le voile, cette obligation s'étant propagée dans de nombreux pays musulmans. Selon lui, il ne faut jamais justifier la haine, et il faut lutter contre la haine qu'on a au fond de nous. A propos de la rumeur sur l'empoisonnement de Yasser Arafat, hospitalisé et décédé en France, il reproche au Gouvernement français de n'avoir rien dit pour contrecarrer cette rumeur. Images d'archive INA (Institut National de l'Audiovisuel)

J'ai offert ce portrait à

Pascal Bruckner

Ce qui me rapproche de lui :


« Les livres m'ont sauvé. Du désespoir, de la bêtise, de la lâcheté, de l'ennui, les grand textes nous hissent au-dessus de nous-mêmes, nous élargissent aux dimensions d'une république de l'esprit. Entrer en eux, c'est comme aborder la haute mer ou décortiquer un mécanisme d'horlogerie extrêmement sophistiqué. »




mercredi 4 novembre 2015

Pierre Seghers

 5 janvier 1906 - 4 novembre 1987 

Ce qui me rapproche de Pierre Seghers :


« Écrire, c'est résister. »


Septembre 1939 : le soldat de deuxième classe Pierre Seghers est appelé au front. Direction la caserne Vallongue à Nîmes. Selon Seghers, poésie et guerre vont de pair : l'écriture est une arme de résistance, un cri de liberté. Il crée ainsi la revue P.C. (Poètes Casqués) qui publie les textes des combattants pour la liberté. Seghers contourne au mieux la censure imposée par l'Occupation et entre en résistance au côté de compagnons de premier rang, Louis Aragon, Paul Éluard ou encore Robert Desnos. Dans sa nouvelle revue Poésie, il rassemble toutes ces voix.   En savoir +


 Ce portrait sera pour :

Bruno Doucey



Le mot de l’éditeur

Il y a quelques années, alors jeune directeur des Éditions Seghers, j’avais fait de la réédition de La Résistance et ses poètes de Pierre Seghers une véritable priorité. Au seuil d’une nouvelle aventure éditoriale, une exigence similaire me pousse aujourd’hui à rassembler, en un seul volume, les textes que le poète publia pendant la Seconde Guerre mondiale. Poésie de circonstances, poésie de combat, par laquelle un homme affirme son droit à la liberté, sa volonté de vivre et ses raisons d’aimer. Et Pierre Seghers de s’adresser aux générations à venir : « Jeunes gens qui me lirez peut-être, tout peut recommencer. Les bûchers ne sont jamais éteints et le feu, pour vous, peut reprendre. […] N’accepter jamais de devenir les égarés d’une génération perdue. »

Extrait : 

« Un prisonnier qui se débat
Sans mouvements et marche droit
Ses poings sont devenus de bois
Mon cœur »


Bruno Doucey lit un extrait du recueil de Pierre Seghers "Comme une main qui se referme" paru aux Éditions Bruno Doucey en 2011.

Recherche associée : 


A noter : Au cours de l'émission diffusée en direct, interruption de 7'00 environ pour le compte rendu de l'arrivée du Tour de France en direct. - Jacques CHANCEL s'entretient avec Pierre SEGHERS éditeur et poète : sa thèse de doctorat sur "La poésie et la culture populaire" ; sa raison de vivre : la poésie ; ses origines, ses parents ; sa Façon de vivre ; l'angoisse des poètes ; les poètes persans qu'il publie actuellement ; les poèmes des déportés ; souvenirs sur la guerre et l'Occupation ; sa fille ; son goût pour la Provence ; remarques sur Charles BAUDELAIRE ; souvenirs sur Blaise CENDRARS, sur Joe BOUSQUET, sur Louis ARAGON en 1940 ; ce qu'est l'art pour lui ; sa rencontre avec Louis JOU en 1932 ; ce que la poésie doit à la chanson ; ses voyages au Brésil ; les poètes brésiliens ; sa façon de travailler. Diffusé le  sur France Inter.

Autres anniversaires de naissance : Marlène Jobert (1940),  Nicolas Canteloup (1963)...

mardi 3 novembre 2015

Paul Rebeyrolle

89ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche de Paul Rebeyrolle :


Ce portrait sera pour :
Sa dédicace :



André Malraux

114ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche d'André Malraux :


"Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie."


"Les hommes ne sont pas mes semblables, ils sont ceux qui me regardent et me jugent ; mes semblables, ce sont ceux qui m'aiment et ne me regardent pas,qui m'aiment contre tout, qui m'aiment contre la déchéance, contre la bassesse, contre la trahison, moi, et non ce que j'ai fait ou ferai, qui m'aimeraient tant que je m'aimerais moi-même -jusqu'au suicide, compris...."

"On ne possède d'un être que ce qu'on change en lui."

"Il n'aspire à aucune gloire, à aucun bonheur. Capable de vaincre, mais non de vivre dans la victoire, que peut-il appeler, sinon la mort ? Sans doute veut-il lui donner le sens que d'autres donnent à la vie. Mourir le plus haut possible. Ame d'ambitieux, assez lucide, assez séparé des hommes ou assez malade pour mépriser tous les objets de son ambition, et son ambition même ?"

"La pire souffrance est dans la solitude qui l'accompagne."

"Un homme est la somme de ses actes, de ce qu'il fait, de ce qu'il peut faire. Rien d'autre."

(Extraits)

Recherches associés : 

Discours hommage d'André Malraux à Jean Moulin



Autre anniversaire de naissance : Charles Bronson (1921).

Mort Schuman nous a quitté le 03 novembre 1991.

lundi 2 novembre 2015

Georges Boole

200ème anniversaire de sa naissance

Google célèbre aujourd'hui l'anniversaire du mathématicien George Boole avec un doodle interactif. Né le 2 novembre 1815 à Lincoln, une ville dans le nord-est de l'Angleterre, ce scientifique est entré dans l'histoire pour avoir créé une structure algébrique et sémantique, appelée « algèbre Boole », qui a posé les bases de l'informatique. Un destin hors du commun pour cet autodidacte, élevé dans une famille pauvre, qui aurait appris tout seul ou presque le latin, l'allemand, le français et l'italien. Pour aider les siens, il est obligé de travailler comme instituteur dès l'âge de 16 ans.


Ce qui me rapproche de Georges Boole :


"Probability is expectation founded upon partial knowledge. A perfect acquaintance with all the circumstances affecting the occurrence of an event would change expectation into certainty, and leave nether room nor demand for a theory of probabilities."

"To unfold the secret laws and relations of those high faculties of thought by which all beyond the merely perceptive knowledge of the world and of ourselves is attained or matured, is a object which does not stand in need of commendation to a rational mind."

"It is not of the essence of mathematics to be conversant with the ideas of number and quantity."

"Of the many forms of false culture, a premature converse with abstractions is perhaps the most likely to prove fatal to the growth of a masculine vigour of intellect."

Autre anniversaire de naissance : Luchino Visconti (1906).

Pier Paolo Pasolini nous a quitté le 02 novembre 1975.