Who's Who Art Club International

Who's Who Art Club International
Artiste Membre

lundi 19 octobre 2015

Auguste Lumière

153ème anniversaire de sa naissance

Auguste Lumière avait sa conscience pour seul guide et  n'aimait pas la médiocrité. Il n’avait pas l'esprit mercantile. Il disait : "Le travail est notre joie de vivre".

« Combien de gens seraient heureux s'ils pouvaient revoir les traits d'une personne aujourd'hui disparue. L'avenir remplacera la photographie immobile, figée, par le portrait animé auquel on pourra, par un tour de roue, rendre la vie. »

Auguste Lumière, peu enthousiaste sur l'avenir de son invention

Considéré avec son frère Louis comme l'inventeur du cinéma, Auguste Lumière n'imaginait pas grand avenir pour l'invention qu'ils avaient mise au point, le cinématographe. En 1900, il écrivit ces mots : "Mon invention sera exploitée pendant un certain temps comme une curiosité scientifique, mais à part cela elle n'a aucune valeur commerciale quelle qu'elle  soit".

Ce portrait sera pour Bernard Chardère.


Résumé :

L'invention du cinématographe, en 1895, restera à jamais celle des Lumière... Avec Antoine, le père, personnage haut en couleurs, et les fils, Auguste et Louis, à l'imagination créatrice débordante, l'histoire méritait d'être contée. De Besançon à Lyon, de Joinville à Feyzin et de La Ciotat à Evian, ils ont tissé la maille de leurs inventions et laissé un patrimoine d'une richesse industrielle, intellectuelle, immobilière et photographique insoupçonnable... Après avoir mis au point la photographie instantanée avec la plaque de verre Etiquette Bleue, ils permirent aussi la photographie en couleurs avec leurs (devenus) irremplaçables autochromes, et tentèrent de s'implanter aux Etats-Unis et en U.R.S.S., en véritables précurseurs d'une économie à l'échelle mondiale. Ce mélange d'amour des choses simples et vraies, de goût pour un luxe ostentatoire et de désir de faire partager l'ensemble à une multitude en ont fait une famille digne des plus belles légendes... A vous de la découvrir dans ce livre, à travers leurs propres témoignages photographiques, et à la lecture du texte de Marjorie et Guy Borgé, qui les ont si bien connus...

Ils nous ont quittés un 19 octobre : Camille Claudel (1943), Nathalie Sarraute (1999), ….

lundi 5 octobre 2015

Lucas Cranach le Jeune

500ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche de Lucas Cranach le Jeune :

« Cranach a construit ainsi une image de lui-même à la fois énigmatique, sérieuse et teintée d'une subtile mélancolie. Ce regard songeur est-il le reflet des bouleversements religieux et politiques qu'a traversés Cranach ? »

Adam & Eve
comme les 5 doigts d'une main :







Recherches associées :


Silhouettes longilignes et diaphanes, à la grâce un peu étrange : les nus de Lucas Cranach se reconnaissent entre mille. Mais sait-on que cet artiste allemand fut l’un des premiers témoins de la Réforme initiée par son ami Martin Luther, dans la petite ville de Wittenberg, et qu’il en devint l’iconographe officiel ? … Ce qui ne l’empêcha pas de travailler dans le même temps pour de nombreux commanditaires catholiques.
Tout à la fois diplomate, pharmacien, libraire, éditeur, maire de Wittenberg, peintre au service de la famille de Saxe et entrepreneur avisé à la tête d’un atelier parfaitement organisé, Cranach est l’une des personnalités les plus originales du XVIe siècle européen.
Audacieuse en son temps, son œuvre considérable mêle étroitement élégance raffinée, morale et érotisme. Et ses nus ne lassent pas de séduire par leur grâce intemporelle.


samedi 3 octobre 2015

Aragon



118ème anniversaire de sa naissance

Ce qui me rapproche de Louis Aragon :


«Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard.»


«La vie est un voyageur qui laisse traîner son manteau derrière lui, pour effacer ses traces.»
Les voyageurs de l’impériale



«Rien n'est jamais acquis à l'homme.»


«Ce perpétuel mourir qu'on appelle, faute de mieux, le présent.»

«Il est temps d'instaurer la religion de l'amour.»


«Compte qui peut le temps perdu.»

«Les raisons d'aimer et de vivre Varient comme font les saisons.» 

«Il y a toujours un rêve qui veille.» 

Extraits du poème Les yeux d'Elsa

«C'est par le travail que l'homme se transforme.»

Article dans l'Humanité

J'ai offert ce portrait à 



qui a eu la générosité de me citer son auteur favori :


Ce qui me rapproche de lui :

"Le temps a joué un rôle considérable dans tout ce que j’ai écrit parce que je pense très fort qu’il est l’élément essentiel de toute philosophie et de toute littérature. Chez Proust cela s’appelle ‘A la recherche du temps perdu’, chez Yourcenar, ‘La Présence du temps’. On peut dire que Marx développe une philosophie économique de l’Histoire. Et le temps a deux caractéristiques. D’abord il passe, mais en même temps il dure. Parce que le temps passe, tout, absolument tout, passe : nous, mes articles, les livres... L’espace change, l’univers se dilate, et la seule chose qui ne passe pas, c’est ce qui passe sans cesse, le temps… Je crois par exemple qu’Aragon est un immense écrivain. Pas seulement un écrivain de notre temps, mais je crois qu’il s’inscrit dans la lignée de Montaigne, de Hugo, de Chateaubriand, de Flaubert, de Proust…"


Propos recueillis par Thomas Flamerion pour Evene.fr - Mai 2007