Who's Who Art Club International

Who's Who Art Club International
Artiste Membre

mardi 22 octobre 2013

Paul Verlaine # 02

Ce qui me rapproche de Paul Verlaine :

"Par notre manière de penser et nos attitudes, nous construisons notre bonheur ou notre malheur."
"Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone."
J'ai offert ce portrait à :
Sa pensée pour Paul :

Recherche associée :


lundi 14 octobre 2013

Alfred Otto Wolfgang Schulze dit "Wols"


Ce qui me rapproche d'Otto Wols :
 
Ce peintre plasticien allemand "inclassable" jouait avec les rapports qui existaient entre la matière et les traits laissés par son pinceau.
 
« Créer pour résister. »
 
Cet artiste était proche des surréalistes.
 
J'ai offert ce portrait à :
 
Henri Loevenbruck.
 
(Texte de cet auteur à venir)


lundi 30 septembre 2013

Alain Colas

Ce qui me rapproche d'Alain Colas :
 
Sa solitude, sa gentillesse, sa générosité. Il était un homme de communication, volontaire, à toujours chercher le plus court chemin entre ses rêves et la réalité.
 

 

Manureva est aussi une chanson sur la tragique disparition d'Alain Colas. Elle lui rend hommage. Ses paroles sont écrites par Serge Gainsbourg et la musique composée par Alain Chamfort et Jean-Noël Chaléat.
 
J'ai offert ce portrait à :
Jérôme Delcourt
 
Sa dédicace :
 

 

mercredi 13 février 2013

Darry Cowl # 07

Ce qui me rapproche de Darry Cowl ;

« Gagner sa vie en jouant du piano, c'est savoir compter sur ses  doigts. »

Notre "petit canaillou" a tiré sa révérence le 14 février 2006. Ce 7ème portrait est un hommage pour Darry.

Ses dédicaces :



J'ai offert ce portrait à :

Edouard Baer

Sa pensée pour Darry :

Edouard ! Un Grand MERCI de la part de Xavier et de tous les ami(e)s de Darry.

Visionnez les extraits de films et scènes cultes de Darry Cowl (acteur). Filmographie : Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ, Pas sur la bouche,…

http://www.vodkaster.com/Artistes/Darry-Cowl/

Autre lien :




vendredi 1 février 2013

Harry Martinson

Ce qui me rapproche d'Harry Martinson :
 

« Il continue son chemin. Et il ne tarde pas à oublier un instant la vie réglée que les hommes mènent dans les champs et les forteresses. Au-dessus de lui, les nuages vont et viennent dans le ciel. Ils tanguent comme de blanches nefs dépourvues de capitaine. Ah ! si seulement ils étaient captifs, comme des zeppelins. Mais non, le ciel serait bien sombre au-dessus de Londres, alors.
Non, c’est bien ainsi. Donne-nous aujourd’hui, mon Dieu, notre nuage quotidien ».

J'ai offert ce portrait à :
 
David Lefèvre
 
Ce qui me rapproche de lui :


"… Mon ouvrage possède des entrées multiples."
 
" … L’écriture permet de synthétiser, de faire le bilan, de tourner la page. Et de repartir."
Le voyage permet d’échapper aux mâchoires d’une vie figée, entre les carcans du triptyque « métro-boulot-dodo »…"
 

 Si vous voulez en savoir un peu plus suivez le lien: http://www.transboreal.fr/auteurs.php?id=393
 
 
Sa dédicace :